Communiqué FN 65 du 25 juillet 2017: Mur « anti-migrants » de Séméac, la révolte gronde contre la folie migratoire!

Mur de SéméacCommuniqué de presse d’Olivier MONTEIL

Conseiller Régional d’Occitanie

Secrétaire départemental du Front National des Hautes-Pyrénées

Les habitants de Séméac riverains de l’hôtel Formule 1 destiné à devenir un centre d’accueil pour migrants ont érigé un mur de 2 m de haut et 18 m de long la nuit du 23 au 24 juillet, afin d’en bloquer symboliquement l’accès.

En faisant racheter ce site comme 61 autres hôtels Formule 1 à la chaine ACCOR par la Société Nationale Immobilière (SNI, filiale de la Caisse des Dépôts et Consignations), donc par l’Etat, le pouvoir politique va mettre à la rue les 8 employés de l’hôtel (directeur inclus) ou les délocaliser hors département, ce qui est un véritable scandale.

Nous avions d’ailleurs déjà réagi à cette situation insupportable par un précédent communiqué de notre candidate sur la 1ère circonscription, publié le 30 avril dernier.

Les riverains du Collectif Séméac ont précisé dans un communiqué « ne pas être contre l’accueil (…) mais il faut prendre également en compte les citoyens ».

Ils ont donc parfaitement compris que les premiers responsables du chaos migratoire qui frappe notre pays ne sont pas les immigrés clandestins en eux-mêmes, mais les politiciens de Gauche comme de Droite qui depuis des décennies ont abandonné nos frontières et les ont ouvertes à tous les vents de l’immigration-invasion, sans aucun contrôle sérieux ni crédible.

Les conséquences en sont désastreuses pour nos concitoyens : licenciements sans préavis, situations sécuritaires nouvelles et difficiles, surcoût considérable pour la collectivité nationale et « préférence étrangère », véritable discrimination à l’encontre des Français les plus démunis.

Le Front National des Hautes-Pyrénées soutient 

om-fn65-e

sans réserve l’action symbolique des citoyens de Séméac, révoltés à juste titre contre la politique migratoire anarchique, dangereuse et incontrôlée que mène le gouvernement MACRON, dans la droite ligne de son prédécesseur HOLLANDE.

Après à peine quelques mois de folle gouvernance MACRON, la révolte gronde et la colère ne cesse de monter.

Seul le Front National propose l’arrêt immédiat de l’immigration, le rétablissement de véritables frontières contrôlées et la protection des Français, libres de vivre en paix chez eux !

Communiqué FN 65 du 15 juillet 2017: les armées ne sont pas une variable d’ajustement budgétaire!

om-fn65-e

Communiqué de presse d’Olivier MONTEIL

Conseiller Régional d’Occitanie

Secrétaire départemental du Front National des Hautes-Pyrénées

La volonté exprimée par le ministre DARMANIN de réduire de 850 millions d’euros le budget 2017 de la Défense a suscité une légitime réprobation du monde militaire, au premier rang duquel le chef d’état-major des Armées, le général d’armée Pierre de VILLIERS.

Or le budget de la Défense était déjà limité à 32,6 milliards d’euros en 2017, alors qu’il faudrait le porter à 50 milliards d’euros hors pensions pour permettre à nos armées de seulement pouvoir se maintenir en état. Alors que le CEMA a fait le constat, devant les parlementaires de la Commission de la Défense à l’Assemblée nationale qui le consultaient, de l’impossibilité de remplir les missions des armées sans les moyens financiers nécessaires pour les remplir, le chef de l’Etat n’a rien trouvé de mieux que de le désavouer et de l’humilier publiquement la veille même du 14 juillet, fête nationale.

Un an après l’ignoble massacre islamiste de Nice qui a fait 86 tués, la menace terroriste ne cesse de se faire plus forte en France, cible privilégiée de l’islam radical qui en fait une terre de conquête. Désarmer nos forces militaires, alors même qu’elles sont déjà dans une situation d’effectifs et de moyens extrêmement critique, relève d’une grave irresponsabilité au regard de la sécurité des Français. La gabegie éhontée de la candidature olympique de Paris 2024 dans laquelle s’est lancé le gouvernement MACRON alors qu’il réduit drastiquement le budget de la Défense est très révélatrice. Cela démontre son incompétence à évaluer les priorités et son ignorance flagrante des enjeux stratégiques et des exigences des missions dévolues à nos armées. 

 

Pleinement solidaire de nos amis militaires qui payent de leur sang leur engagement pour assurer la sécurité des Français, pensant notamment aux militaires et Gendarmes de notre département, le Front National des Hautes-Pyrénées apporte son soutien inconditionnel au général d’armée Pierre de VILLIERS, officier bien plus soucieux de la protection de la France que les incompétents qui prennent la Défense pour une vulgaire variable d’ajustement budgétaire.

Lt-Colonel (ER) Olivier MONTEIL Chevalier de la Légion d’honneur, croix de la Valeur Militaire, Croix du Combattant

Communiqué FN 65 du 16 juin 2017: l’avenir est à l’union patriote à droite!

om-fn65-eCommuniqué de presse d’Olivier MONTEIL

Conseiller Régional d’Occitanie

Secrétaire départemental du Front National des Hautes-Pyrénées

Un constat s’impose : au niveau national au 1er tour des législatives 2017, le PS-PRG a perdu 75% de ses voix de 2012 au profit des candidats de M. MACRON. Pour le PS-PRG, la page est donc tournée et pour longtemps, comme l’illustre parfaitement notre département l’échec de ses candidats.

A Droite, les LR-UDI ont perdu 60% de leurs voix des législatives de 2012, ce qui n’est guère mieux. Dans les faits, seul le Front National résiste à la MACRON-mania puisqu’il conserve quasiment ses scores de 2012 (3% de perte seulement).

Au niveau du département des Hautes-Pyrénées, on observe le même scénario, considérablement aggravé par la collusion d’une grande partie de la droite avec le camp MACRON : par obscur calcul politicien en vue d’évincer M. GLAVANY, les LR-UDI n’ont en effet pas cru bon d’opposer un candidat à celui de M. MACRON dans la 1ère circonscription.

Résultat : la proximité de l’UDI et d’une partie des LR bigourdans avec le camp MACRON est donc bien une réalité…qui laisse surtout une grande majorité des électeurs LR orphelins…

Il est temps désormais d’ouvrir une nouvelle page politique : face à l’euro-mondialisme servile et au dangereux multiculturalisme d’un MACRON au pouvoir absolu, les Français patriotes peuvent et doivent unir leurs forces.

Nos amis de Debout La France ont déjà franchi le pas en soutenant Marine LE PEN à la Présidentielle et, désormais à nos côtés, ils participeront avec le Front National à la construction de l’opposition patriote au camp MACRON.

Mais ils ne seront pas les seuls : outre nos amis villéristes, les électeurs LR, lâchés par leurs représentants opportunistes ralliés à l’ex-ministre de HOLLANDE, ne peuvent désormais se reconnaitre que dans ou avec le Front National pour construire une véritable opposition patriote, attachée aux valeurs qui ont fait la France, attachée à la défense de la Famille et à la sécurité de nos concitoyens, à la lutte contre l’immigration et l’islam radical, pour l’indépendance de Notre nation.

Déjà, on a déjà pu constater qu’en l’absence de candidats LR-UDI au 1er tour des législatives sur la 1ère circonscription, nombre d’entre eux avaient porté leur voix sur le FN, notamment à Tarbes. Ce mouvement naturel pour la défense de la France a vocation à s’amplifier.

Incontestablement, l’avenir est à l’union à droite de tous les patriotes de bonne volonté.