Communiqué FN 65- 20 février 2016

agriculteurs à Ayzac-Ost

Olivier MONTEIL 2

 

Le FN 65 soutient la révolte légitime des agriculteurs bigourdans face à l’indécence du gouvernement

Le Front National des Hautes-Pyrénées soutient sans réserve la légitime révolte des agriculteurs bigourdans, qui s’est exprimée clairement par diverses actions d’éclat cette semaine devant les supermarchés discounters de Tarbes, Lourdes, Odos, Bagnères, Lannemezan et Ayzac-Ost.

Le Front National des Hautes-Pyrénées dénonce avec force la folle et destructrice politique agricole de l’Union Européenne et de ses laquais du gouvernement français, qui conduit nos agriculteurs à la ruine et au désespoir.

Le retour pitoyable de monsieur LE FOLL de ses négociations ratées à Bruxelles pour infléchir la situation tout autant que l’aumône méprisante de monsieur VALLS prouvent s’il le fallait encore qu’il n’y a plus rien à attendre de cette Europe-là et des gouvernants-là.

Il est évident que seul le rétablissement de la souveraineté nationale hors des griffes de l’Union Européenne permettra l’arrêt et la réduction des normes iniques imposées à nos éleveurs et exploitants, alors mêmes que l’UE ne protège plus ces éleveurs et exploitants lorsqu’elle ouvre les marchés à tous les vents mondiaux des produits importés…soumis à des charges, des salaires et des normes cent fois moins contraignantes. Cette concurrence déloyale doit cesser, il est urgent de rétablir un protectionnisme raisonné pour protéger nos producteurs et nos produits français !

Le Front National des Hautes-Pyrénées se réjouit de constater que la FDSEA estime que les mesures de Manuel VALLS « ne sont pas à la hauteur et auront peu d’effet sur la situation des agriculteurs » ; mais où est la cohérence avec la satisfaction lamentablement affichée devant les radios et medias par monsieur Xavier BEULIN, président de la FNSEA, devant les mesurettes de manuel VALLS ?…

Le Front National des Hautes-Pyrénées appelle les agriculteurs bigourdans à se détourner massivement des politiques de gauche comme de droite qui ont livré l’agriculture française en pâture à l’euro-mondialisme, à la concurrence mondiale sans protection (et le pire est encore à venir avec l’inacceptable traité TAFTA de libre-échange transatlantique) et à la gabegie de la grande distribution.

Il les appelle aussi à se détourner définitivement des syndicats qui collaborent à ces politiques d’abandon de la France, et à rejoindre massivement le combat national pour la survie de notre agriculture et de nos terroirs mené par Marine Le Pen et le Front National.

Olivier MONTEIL

Conseiller régional

SD FN 65

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s