Conseil Régional: la Gauche est l’ennemie de la Démocratie !

LyceesCRConseil Régional: La Gauche est l’ennemie de la Démocratie !

Honte à cette Gauche stalinienne, qui retrouve au Conseil régional les vieux réflexes totalitaires de ses détestables références historiques, de Mao à Staline, en passant par Castro et Pol-Pot !
En commission permanente le vendredi 11 mars à Montpellier, la direction socialo-communiste de Conseil Régional a désigné EXCLUSIVEMENT des élus PS-PRG-MRC-EELV-FDG-PCF à TOUS les postes de représentants du Conseil régional dans les Conseils d’administration des lycées de la Région.
En déniant aux 40 élus du Front National le droit de représenter les 34% d’électeurs qui les ont élus à la Région, la Gauche et l’Extrême Gauche bafouent la Démocratie et crachent leur mépris à des millions de citoyens.
La Gauche totalitaire qui gouverne la Région dévoile son vrai visage: celui, hideux, d’ennemie de la Démocratie!
La coalition LR-UDI-MoDEM, pourtant elle aussi privé de toute représentation dans les lycées pour ses 23 élus, n’a quant à elle et comme à son habitude, nullement réagi. Il est vrai que la fausse Droite a depuis longtemps abandonné tout combat pour la France, les Français ou la défense de la Démocratie…
http://www.20minutes.fr/montpellier/1805979-20160314-languedoc-roussillon-midi-pyrenees-front-national-rentrera-lycees

COMMUNIQUE FN65: NON au 19 mars !

HARKI

CELEBRATIONS DE LA VITOIRE FLN DU 19 MARS : LE FN NE SE PRETERA PAS A CETTE INSULTE A LA MEMOIRE DES RAPATRIES ET DES HARKIS

La Préfecture des Hautes-Pyrénées invite par courrier les élus régionaux à se joindre aux cérémonies du 19 mars qui se tiendront à Tarbes.

Il est hors de question que les représentants du Front National des Hautes-Pyrénées se prêtent, de près ou de loin, à une célébration qui n’est rien d’autre qu’une insulte à la mémoire des harkis et des pieds-noirs, massacrés par les terroristes du FLN après la tragique date du 19 mars 1962.

Pompeusement et très fallacieusement baptisée « journée du souvenir à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie », le 19 mars est en réalité une fête nationale algérienne, la « fête de la victoire » (contre la France). C’est la date tragique du cessez-le-feu signé par la France avec les terroristes du FLN algérien, qui a sonné le départ des pires massacres de français de toute la guerre : en effet, jusqu’à l’indépendance de l’Algérie en juillet 1962, ce furent pas moins de 10 000 Européens et 150 000 Harkis qui furent atrocement massacrés par les sanguinaires fellaghas, sans que l’armée française, tenu par le cessez le feu, ne puisse les défendre, engendrant l’exode terrible d’un million de rapatriés vers la métropole, n’ayant plus le choix que de « la valise ou le cercueil ».

Torturant affreusement et égorgeant leurs prisonniers comme des bêtes, hommes, femmes et enfants, les terroristes du FLN de 1962 sont l’exacte réplique des sauvages sanguinaires de l’Etat islamique aujourd’hui. Et c’est leur victoire et leurs massacres qu’il faudrait fêter ? Quelle ignominie !

Seuls les communistes et l’extrême-gauche, infâmes collaborateurs des fellaghas et saboteurs de l’armée française durant la guerre d’Algérie, célébraient cette victoire de l’ennemi. Depuis l’arrivée au pouvoir de monsieur Hollande et de ses amis, c’est devenu une « journée nationale »… Journée nationale pour les collaborateurs et à ceux qui haïssent à leur propre Patrie sans doute, mais insulte inacceptable à la mémoire de nos morts sûrement.

En tant qu’élu régional du Front National pour les Hautes-Pyrénées, mais également en tant que fils de rapatriés, ayant moi-même servi mon pays en entrant à saint Cyr et en servant durant 27 ans comme officier supérieur dans l’armée de terre, je ne me prêterai pas à cette insulte à la mémoire des victimes pieds-noires et harkis que sont les célébrations du 19 mars.

Le Front National des Hautes-Pyrénées appelle dans cet esprit tous les élus, les Bigourdans et tous les Patriotes de notre département à ne pas se rendre à ces célébrations de la honte.

Olivier MONTEIL

Conseiller régional de la Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

Secrétaire départemental FN des Hautes-Pyrénées