BREXIT: le FN 65 salue la Victoire des Britanniques pour la reconquête de leur souveraineté!

téléchargementLes Britanniques ont voté jeudi 23 juin à 51,9% des voix pour sortir de l’Union européenne et à 48,1% pour rester. Ils ne seront pas les derniers à quitter l’Union Européenne. d’autres nations vont pouvoir suivre cet exemple de liberté et de démocratie. Le peuple britannique ne c’est pas laissé intimider face au diktat des groupes financiers mondialistes ni par les menaces des différents chefs d’Etats. Cette belle leçon de courage et de résistance devrait inciter d’autres nations à les rejoindre pour reconstruire une Europe libre et démocratique!

 

Journée FNJ et repas patriote du FN 65 à Agos-Vidalos

13508992_1042910092463984_5089728833064601383_nSalle comble pour le repas de la Fédération FN des Hautes-Pyrénées ce samedi 18 juin à Agos-Vidalos! Organisé dans le cadre de la journée FNJ, tous se retouvaient au déjeuner dans un restaurant très agréable qui fleurait bon le terroir bien de chez nous. Emmenés par Paul LONCAN, responsable départemental FNJ 65, et autour de Nicolas BRUNET, responsable régional du FNJ, les jeunes frontistes du 65 et de la région ont marché tôt le matin sur les pentes du Pic de Midi de Bigorre (il neigeait sur le col du Tourmalet!) avant de se joindre à la cérémonie du 18 juin à Tarbes.Le secrétaire départemental Olivier MONTEIL s’est exprimé pour faire un tour d’horizon des diverses actions menées et à venir de la fédération, avant que Nicolas BRUNET n’expose l’organisation aujourd’hui bien avancée du FNJ dans notre région Laguedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.
Le repas, très chaleureux et apprécié, s’est achevé sur une vibrante « Marseillaise » lancée par le FNJ et entonnée avec beaucoup de ferveur par l’ensemble des participants.
Pour finir la journée, les militants FNJ ont visité Lourdes et les Sanctuaires. Nos amis FNJ régionaux nous ont quitté ce dimanche matin en se promettant de revenir bientôt en pays Bigourdan!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cérémonie commémorative de l’appel du Général de Gaulle en 1940.

13423845_1042893872465606_5704882791734454928_nCe 18 juin 2016, Olivier MONTEIL, conseiller régional FN de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, assistait à Tarbes à la cérémonie commémorative de l’appel du Général de Gaulle en 1940. Il était entouré de nombreux militants frontistes, dont Geneviève COMONT, coordonatrice de la campagne de Marine LE PEN sur la 1ère circonscription, ainsi que de Nicolas BRUNET, responsable régional du FNJ, Paul LONCAN, responsable FNJ du 65, et de nombreux militants FN et FNJ régionaux et haut-pyrénéens.
La cérémonie débuta par la diffusion intégrale du message radio du général de Gaulle, suivi du chant des partisans et de plusieurs dépôts de gerbes.
Un message d’Histoire sur la Résistance à l’invasion…
Comme l’a glissé un élu à Olivier MONTEIL durant la cérémonie, « nul doute que si de Gaulle était encore vivant aujourd’hui, il voterait Front National ». C’est clair que la Résistance à l’oppression et le combat pour la souveraineté nationale, il n’y a plus que le FN qui les incarne aujourd’hui…
Merci à nos militants pour leur belle présence patriote!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

COMMUNIQUE FN 65 du 14 juin: Attaque islamiste des Mureaux, il est temps d’ouvrir les yeux!

EIATTAQUE ISLAMISTE DES MUREAUX, IL EST TEMPS D’OUVRIR LES YEUX !

Communiqué de presse d’Olivier MONTEIL

Conseiller Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, Secrétaire départemental du Front National des Hautes-Pyrénées

Une nouvelle fois, la barbarie islamiste a frappé la France.

L’islamiste Larossi ABBALLA, déjà condamné mais libéré, déjà fiché S, a sauvagement assassiné Jean-Baptiste, un policier des Mureaux qui rentrait à son domicile ce lundi soir à Magnanville.

L’islamiste est ensuite entré dans le domicile et bestialement égorgé l’épouse de Jean-Baptiste, elle aussi fonctionnaire de Police. Ce malheureux couple de jeunes Français assassinés laisse un orphelin de 3 ans, miraculeusement sauvé à l’aube après l’assaut du RAID…

ABBALA avait filmé et revendiqué son attaque sanguinaire au nom de l’Etat Islamique. Après le massacre d’Orlando aux USA où un islamiste a assassiné 50 personnes et blessé 53 autres dans une discothèque, la France est à son tour et à nouveau frappée par la sauvagerie islamiste.

Toutes nos condoléances, nos prières et notre tristesse vont aux victimes et à leurs familles endeuillées, avec une pensée particulière pour ce petit orphelin de 3 ans, brutalement et injustement privé de ses parents.

Mais il n’est plus question de taire notre colère. Toute notre colère va d’abord à ce gouvernement d’incapables qui, en dépit des massacres de Mohamed MERAH en 2012, des massacres des frères KOUACHI et de COULIBALY contre Charlie Hebdo en janvier 2015, des assassinats de Sid-Ahmed GLHAM en 2015, des 130 morts et 400 blessés du Bataclan assassinés en novembre 2015 par des islamistes, refuse toujours aveuglément de voir la réalité en face : M. CAZENEUVE parle « d’acte incontestablement terroriste », alors qu’il s’agit d’un attaque incontestablement islamiste !

Avec l’ouverture irresponsable des frontières, l’encouragement à une immigration massive et totalement incontrôlée, l’encouragement à islamisation de la France et au communautarisme, le laxisme criminel de nos gouvernants a fait le lit de la barbarie islamiste.

Il n’est pas supportable qu’après tant de morts, les Français soient toujours livrés sans défense à la barbarie djihadiste !

Il n’est plus question d’attendre pour combattre l’islamisme dans notre pays! L’avenir, et même la vie, de nos femmes et de nos enfants en dépend.

8 juin à Tarbes: Hommage aux morts d’Indochine et de Dien Bien Phu

Commemo INDO 8 juin- 1

Le Front National des Hautes-Pyrénées était présent ce 8 juin pour honorer la mémoire des combattants français morts en Indochine et à la bataille de Dien Bien Phu.
Emouvante cérémonie, avec remise de parcelles de terre d’Indochine aux anciens d’Indo, avant la prise d’armes officielle.
Seul élu régional présent (les 4 élus PS-PRG-FdG ne se sentant visiblement pas concernés!), l’élu FN Olivier MONTEIL, également ancien combattant, a participé aux cérémonies avec les autorités civiles et aux côtés de nos amis légionnaires, paras et anciens d’Indo.
Franck PADIOLEAU, responsable FN du canton de Bordères, Bruno DUCHAUSSOY, responsable FN du canton d’Aureilhan, et Geneviève COMONT, responsable FN du canton de Laloubère, étaient également venus assister à cette cérémonie en hommage à nos morts pour la France.

COMMUNIQUE FN 65 du 07 juin 2016: l’autorité de l’Etat doit être rétablie!

GDV2

INFRACTIONS ET GENS DU VOYAGE: L’AUTORITE DE L’ETAT DOIT ETRE RETABLIE !
Communiqué de presse d’Olivier MONTEIL
Conseiller Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
Secrétaire départemental du Front National des Hautes-Pyrénées
Ces derniers jours, plusieurs campements sauvages de Gens du Voyage se sont installés par effractions dans divers sites de notre département, notamment à Soues sur le stade au bord du Caminadour, également sur le stade de Bazet, où la scandaleuse agression dont le maire de la ville a été l’objet ne peut être que très fermement dénoncée.
A Bordères sur l’Echez, un campement sauvage perdure depuis l’automne dernier, c’est-à-dire depuis des mois, sur un parking de magasins actuellement fermés, et où tout l’environnement est dégradé : locaux saccagés, amoncèlements de détritus, branchements sauvages sur les réseaux d’eau et d’électricité.
Début janvier, j’avais pourtant déjà écrit une lettre, jointe à ce communiqué, à madame la Préfète du département afin de demander une action rapide de l’Etat pour faire appliquer la loi et libérer les riverains de ces nuisances trop longtemps tolérées.
Outre le fait qu’aucune réponse, ne serait-ce que de politesse, ne me fut apportée, l’action publique s’est signalée par un mutisme absolu et une absence totale de réaction.
Il est absolument inadmissible, alors que l’Etat demande chaque jour davantage de contributions fiscales et d’efforts de tous ordres aux citoyens français, que ceux qui ne respectent pas les lois de la République puissent impunément continuer à occuper illégalement des terrains privés et publics et y commettre de multiples infractions.
Le laxisme a assez duré !
La protection des biens et des personnes devraient être la priorité et le moteur de l’action publique. La liberté et la sécurité des Bigourdans, ainsi que le simple sens de l’équité entre les citoyens, exigent un rétablissement immédiat de l’autorité de l’Etat en Hautes-Pyrénées.
Le Front National des Hautes-Pyrénées réclame l’évacuation immédiate de tous les sites occupés illégalement, parfois depuis des mois dans notre département, et le rétablissement immédiat de l’autorité de l’Etat devant ces atteintes inacceptables au bien-être, à la liberté et à la sécurité de nos concitoyens.
Lettre Préfète

Désinformation médiatique: DROIT DE REPONSE d’Olivier MONTEIL au Quotidien La Dépêche

 

la Depêche - pré-article du soir

Face à la désinformation anti-FN, Olivier MONTEIL envoie un droit de réponse au quotidien « La Dépêche du Midi » de monsieur BAYLET, président du Parti radical de gauche.
Comme l’élu régional FN des Hautes-Pyrénées était le seul élu à venir manifester son soutien à la manifestation des Policiers le 18 mai dernier, le quotidien ne pouvait le passer sous silence, mais il l’a fait de manière détestable et contre toute déontologie.
La désinformation ne restera donc pas sans réplique, prestement envoyée au directeur de la publication!

« Objet : DROIT DE REPONSE A L’ARTICLE « POLICE : LE FN FAIT DE LA RECUP », PUBLIE LE 19 MAI 2016
Tarbes, le 31 mai 2016

Monsieur,

Conformément aux dispositions de l’article 13 de la loi du 29 juillet 1881 portant sur la liberté de la presse et relatif au droit de réponse, je vous prie de bien vouloir insérer dans vos colonnes de « la Dépêche du Midi » et de la « Nouvelle République des Pyrénées », éditions des Hautes-Pyrénées, mon droit de réponse à l’article cité en objet, publié dans l’édition du 19 mai 2016 de ces titres.
En effet, cet article me met nommément en cause à plusieurs reprises, déformant la réalité des faits et me prêtant des intentions inexactes, qui appellent rectification :

Dans son édition du 19 mai en page 19, la Dépêche du Midi titrait de façon diffamatoire « le FN fait de la récup ». Le rédacteur ajoutait « le FN déclenche la colère ». De même, le commentaire d’illustration de la photo de la page 19 indique « le commandant Gerbet et d’autres policiers se sont insurgés contre la présence d’Olivier Monteil (…) et de sa clique ».
Outre le caractère injurieux du terme « clique » pour désigner les sympathisants frontistes, les deux premières citations travestissent la réalité : il n’y a pas eu, avec monsieur Gerbet, « d’autres policiers » qui se sont insurgés mais un seul, madame Barrère, de Synergie-officiers, qui ne voulait pas tolérer ma présence sur les lieux. Strictement aucun autre policier ne s’est élevé contre la présence du FN. Bien au contraire, il s’est même trouvé plusieurs participants, non FN, pour venir dire à madame Barrère leur indignation devant son mépris de la démocratie et sa tentative d’exclusion des sympathisants FN.
Si réprobation il y a eu, elle allait unanimement à l’encontre des deux seuls à avoir causé du scandale, madame Barrère et monsieur Gerbet !
Loin d’une quelconque « colère des policiers », comme le titre l’indiquait faussement, personne n’a été choqué de la présence d’un élu FN… seul élu présent d’ailleurs, et c’est bien ce qu’aurait dû noter le journaliste, au lieu de le passer sous silence !
L’article de la page 20 titrait également sans guillemets « non à la haine et à la récupération ». Cette présentation des faits est fausse car nul, excepté les deux uniques personnes déjà citées, n’a reproché quoi que ce soit à l’élu FN et aux frontistes.
Tout comme les mots « FN, invité surprise », le terme « récupération » est mensonger et diffamatoire : j’avais d’une part quelques jours plus tôt transmis à la presse un communiqué indiquant que je viendrai soutenir la manifestation des Policiers. Aucune « surprise » donc. D’autre part lors de la manifestation, je n’ai pas pris la parole, je n’ai pas porté d’insigne distinctif autre que celui d’élu et celui de ma légion d’honneur à titre militaire ; aucune pancarte, aucun drapeau, aucun slogan n’a été exposé par les sympathisants frontistes présents. Tous sont venus simplement témoigner de leur soutien aux forces de Police, répondant à l’appel des organisateurs d’Alliance : « Policiers, citoyens, tous concernés ! »
Enfin le journaliste évoque, l’état d’esprit « des soi-disant » (sans guillemets) soutiens aux Policiers. Cette assertion est encore diffamatoire car les raisons de notre soutien aux Policiers avaient été affirmées quelques jours plus tôt par communiqué de presse, parce que nous comptions également de nombreux Policiers dans les rangs des frontistes présents, et parce que notre soutien à la cause de l’ordre public, du respect du droit et des forces de l’ordre exprimé dans notre programme, nos prises de positions sur nos sites et sur les réseaux sociaux, ne peuvent être niés.
Même si cette manifestation avec la Police a démontré que les élus et sympathisants du Front national étaient les seuls à en témoigner physiquement, le FN des Hautes-Pyrénées réitère son soutien massif et entier à notre Police et aux forces de l’ordre, pour le dur tribut qu’elles payent à la liberté de notre pays.

Vous aurez noté que mon droit de réponse, de par la loi indivisible, respecte la mesure requise et n’excède pas la longueur des articles de presse dont il fait référence.
Je vous en souhaite donc bonne réception.
Dans l’attente de votre insertion conformément aux dispositions de la loi, je vous prie de croire, monsieur, à l’assurance de ma meilleure considération.

Olivier MONTEIL
conseiller régional
secrétaire départemental FN des Hautes-Pyrénées »

droit reponse 1droit reponse 2