EN FRANCE, LES BARBARES ISLAMISTES EGORGENT LES PRETRES DANS LEURS EGLISES!

hamel

Jusqu’où iront-ils? Après les horreurs des dizaines d’attentats islamistes qui ont frappé notre pays depuis les tueries de Mohammed Mérah en 2012, après 250 morts et des centaines de blessés en 18 mois, quelques jours seulement après le massacre islamiste de Nice, voilà que la barbarie islamiste se déchaine à nouveau en France.
Kadel Kermiche, 19 ans, fiché S mais en toute liberté, a fait irruption dans une petite église de Normandie, à l’heure de la messe quotidienne. Avec son complice, il a forcé le vieux prêtre de 80 ans à s’agenouiller et lui a tranché la gorge avec un couteau en criant « Allah Ouakhbar »…
Dans ce crime atroce, qui n’est pas sans rappeler celui des deux policiers de Magnanville il y a un mois, l’un poignardé devant chez lui, et son épouse ensuite égorgée dans sa maison, on voit très clairement la volonté d’atteindre au plus profond de l’identité nationale: notre Police d’une part, notre culture et notre civilisation d’autre part.
L’islam barbare a voulu frapper la Chrétienté, non par un carnage de masse comme à Nice, mais par un crime très ciblé, un crime de haine contre la messe catholique, alors que le prêtre était seul dans son église, avec quelques soeurs et fidèles.
Marine LE PEN l’a bien souligné: « l’Etat islamique ne veut pas nous diviser, il veut nous tuer ». Il veut tuer la France, son histoire, ses racines, son identité, sa cohésion nationale.
Ce nouveau martyr français sonne le glas.
La France entière doit se lever, aux côtés du Front National, pour résister et se défendre contre la barbarie islamiste:
en refusant l’immigration de masse que l’UMPS nous a imposés, en refusant l’islamisation en cours de notre pays (enseignement de l’arabe à l’école dès le CP proposé par madame Belkacem, constructions de nouvelles mosquées partout en France y compris en Hautes-Pyrénées, complaisance avec l’UOIF et les imams radicaux, etc.), en rétablissant nos frontières immédiatement et en reconstruisant nos outils de sécurité, police, gendarmerie et armées.
Les Français sont un peuple qui chérit la liberté, d’où il tire même son nom; jamais l’islamisme ne nous imposera sa loi dans notre pays.

Communiqué du FN 65: Assez de complaisance! – 15 juillet 2016

OM FN65-b

FACE A LA TERREUR ISLAMISTE, ASSEZ DE COMPLAISANCE!

Communiqué de presse d’Olivier MONTEIL
Conseiller Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
Secrétaire départemental du Front National des Hautes-Pyrénées

Près de 100 tués, une cinquantaine de blessés en état d’urgence absolue, des dizaines d’autres blessés, l’attentat islamiste de Nice perpétré par Mohammed Bouhlel est un horrible carnage.

Après les crimes de Mohammed Mérah en 2012, ceux d’Abdelhakim Dekhar en 2013, ceux de Mehdi Nemouche en 2014, après les massacres des frères Kouachi et de Coulibaly à Charlie hebdo et Paris en janvier 2015, après les massacres et les 130 morts et 350 blessés des islamistes du Bataclan et Paris en novembre 2015, après les assassinats par égorgements sur une famille de policiers à Magnanville par un islamiste en 2016, il y a quelques semaines encore, que faut-il de plus pour réagir ?…
Que fait ce gouvernement de fantoches qui, comme ses prédécesseurs, pleurniche et pond des « états d’urgence » sans aucun effet, massacre après massacre ?…
Il est insupportable de pleurer des morts, hommes, femmes et enfants de France, encore et encore, face à une menace islamiste que nos gouvernants complaisants se refusent à affronter et à combattre sérieusement !
La priorité, la toute première mission de l’Etat, est d’assurer la sécurité des citoyens ; il est clair qu’on en est loin ! Au contraire, jour après jour, ce sont les Français qui sont abandonnés par l’Etat, par les services sociaux, par les collectivités locales ; jour après jour, ce sont les immigrés clandestins, faussement appelés « migrants », qui sont l’objet de toutes les attentions, les subventions, les aides, et les gratuités…sans rien savoir d’eux, mais en leur ouvrant grand les portes !
Faiblesse, inconscience, complaisance, cela n’a que trop duré !

Le Front National des Hautes-Pyrénées rend hommage à ces morts, français ou étrangers, victimes innocentes à Nice du terrorisme islamiste le jour même de notre fête nationale. Il s’associe profondément à la douleur des familles endeuillées.
Il réclame, d’urgence, le rétablissement de frontières nationales réelles et protégées, l’arrêt immédiat de toute immigration, le renvoi immédiat de tous les clandestins, y compris ceux ont été éparpillés de force dans notre département au mépris des populations locales, comme à Lourdes, Tarbes et Lannemezan, l’arrêt de l’islamisation de la France (notamment l’arrêt es projets de futures nouvelles mosquées à Tarbes-Laubadère et à Lourdes), la fermeture des lieux de culte radicaux et la surveillance étroite de ceux qui sont présumés tels.
Face à l’islam radical, nous sommes en guerre et notre devoir est de protéger nos enfants, sans la moindre faiblesse ni complaisance.

les-policiers-sur-place-apres-l-attentat-de-nice-le-14-juillet-939221_w1000

14 juillet à Tarbes: Le FN 65 présent !

100_8855

Dans une ambiance de convivialité, le FN65, avec son conseiller régional, Olivier Monteil parmi les autorités civiles, accompagné de nombreux adhérents et sympathisants, a participé à la cérémonie de la fête nationale aux allées Leclerc ce 13 juillet 2016 au soir.
La cérémonie a été ouverte par une remise d’insigne de commandeur de la Légion d’Honneur et s’est achevée par le défilé à pied de deux unités des régiments tarbais, et suivies des véhicules des sapeurs pompiers, avant de se poursuivre par un grand feu d’artifice tiré depuis la cour d’honneur du 1er RHP.
Toujours présent aux cérémonies patriotiques, le Front National bigourdan défend plus que jamais les valeurs patriotiques de notre pays et honore la mémoire de ceux qui sont tombés pour le défendre!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

 

 

Communiqué FN 65 du 1er juillet 2016: A Tarbes, nos enfants en danger?…

Olivier MONTEIL 2A TARBES, nos enfants en danger ?

Communiqué de presse d’Olivier MONTEIL

Conseiller Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

Secrétaire départemental du Front National des Hautes-Pyrénées

Au sein d’une école primaire privée sous contrat de l’Ouest de Tarbes, une enfant de 9 ans a été à plusieurs reprises victime de maltraitances de la part d’un élève qui la frappait régulièrement jusqu’à ce que les violences soient découvertes en décembre dernier.

Après une lettre d’excuses rédigée par le petit voyou de 11 ans, sur l’injonction du personnel enseignant, ce dernier n’avait apparemment pas cessé ses violences puisque la fillette revenait fréquemment couverte de bleus chez elle.

Pire, les parents apprenaient fin juin que leur fille aurait été victime de violences sexuelles de la part du petit voyou, enfermée et retenue de force dans les toilettes de l’école et obligée de se déshabiller et de subir ses violences durant la récréation.

Les parents ont porté plainte, sans cependant pouvoir apporter d’autres témoignages que celui de la malheureuse fillette, ce qui a conduit au classement sans suite de l’affaire par la justice. 

De tels faits sont insupportables et heurtent profondément les parents d’élèves que nous sommes.

Cette violence inacceptable de jeunes voyous (dès le primaire !) est d’abord et avant tout de la responsabilité des parents. Ils doivent être identifiés et sanctionnés, à commencer par la suppression des allocations et aides scolaires.

Il n’appartient pas en effet au corps enseignant d’éduquer les enfants mais de les instruire et leur apporter du savoir.  En revanche, il appartient au corps enseignant d’être tout particulièrement vigilant et d’assurer la sécurité des enfants. Il faut donner aux écoles publiques comme privées les moyens matériels et humains indispensables pour pouvoir assurer la sécurité de nos enfants !

Il est absolument inacceptable qu’une enfant de 9 ans puisse être harcelée, frappée et agressée dans une école primaire tarbaise! 

Le Front National des Hautes-Pyrénées espère que les mesures nécessaires seront prises pour préserver l’intégrité physique des enfants confiés aux écoles tarbaises. Fervents défenseurs de la liberté de choix de l’école, nous rappelons que l’école doit être un sanctuaire dans lequel la tolérance zéro doit implacablement s’appliquer en matière de sécurité.

Aujourd’hui plus que jamais, en ces temps sombres de menace terroriste islamiste permanente, la surveillance et la sécurité de nos enfants doivent être une priorité absolue !