Communiqué FN 65 du 26 nov. 2016 – « Primaires » de la droite, les Patriotes s’en fichent!

OM FN65-bCommuniqué de presse d’Olivier MONTEIL

Conseiller Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

Secrétaire départemental du Front National des Hautes-Pyrénées

Les « Primaires de la Droite et du Centre » ont vu leur 1er tour se dérouler dimanche 20 novembre, le second tour devant départager messieurs FILLON et JUPPE le 27 novembre. Quel qu’en soit le résultat, un constat s’impose, ces élections n’ont pas passionné les Bigourdans.

En effet, moins de 11 500 électeurs ont été voter au 1er tour dans les Hautes-Pyrénées sur un corps électoral de 178 000 inscrits, soit moins de 10%. Cela représente à peine la moitié des électeurs LR-UDI-Modem qui s’étaient déplacés en décembre dernier aux élections régionales, et encore au second tour. Quand on sait que plus du tiers des votants de la Primaire sont venus de la Gauche ou de la Droite hors LR-UDI, on constate le peu d’intérêt que cette élection, pourtant extraordinairement médiatisée, a suscité. Pourtant, de toutes les élections, la Présidentielle est celle qui mobilise le plus les Français.

Il faut dire que la désignation par un parti (Les Républicains) et ses alliés d’un candidat à la Présidentielle par une « primaire ouverte », permettant à ses adversaires politiques de peser fortement, voire de façon décisive sur le résultat, a de quoi surprendre. Au premier chef les militants LR, dépossédés de pouvoir librement choisir leur candidat, et parmi lesquels beaucoup rendent en ce moment même leur carte d’adhérent ! Preuve en a été d’ailleurs qu’Alain JUPPE n’aurait pas pu être sélectionné pour le second sans les 14% de voix de Gauche au 1er tour, et bien plus encore en Bigorre, où il talonne François FILLON à 34% contre 37% (28,6% contre 44% au niveau national).

Cette élection est donc bien un jeu de dupes, auquel les électeurs patriotes bigourdans, avec raison, ne se sont pas prêtés.

Le Front National des Hautes-Pyrénées, qui fait déjà bloc depuis des mois derrière son chef et sa candidate présidentielle Marine LE PEN, n’est aucunement concerné par les difficultés qu’éprouvent les partis du Système à choisir un représentant présidentiel, faute de candidat naturel dans leurs rangs passablement divisés.

Entre deux anciens ministres et même chacun ancien Premier ministre (M. FILLON fut ministre depuis…1993 !), portant tous deux une très lourde responsabilité sur l’état catastrophique de la France aujourd’hui, la dérive euro-mondialiste et l’invasion migratoire continueront. Entre ceux-là et la Gauche sectaire, il n’y a pas d’espoir pour les Bigourdans. L’espoir pour le Peuple, c’est et ce sera incontestablement Marine.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s