Au salon de l’Agriculture de Tarbes, le FN 65 défend les Agriculteurs contre l’euro-mondialisme

Salon Agri Tarbes 2017 -4.jpgCe samedi 11 mars 2017, Olivier MONTEIL, conseiller régional d’Occitanie et secrétaire départemental du FN 65, emmenait une forte délégation du Front National des Hautes-Pyrénées en visite au salon de l’Agriculture de Tarbes; composée d’une trentaine de personnes, la délégation était rejointe par les responsables du Front National de la Jeunesse (mouvement jeune du FN) de notre région, conduite par leur responsable régional Nicolas BRUNET et le responsable bigourdan du FNJ, Paul LONCAN.

En débutant par un point presse, entouré de Nicolas BRUNET, responsable régional FNJ, d’Alain LIGONNIERE, SD-adjoint et responsable FN de Lourdes, et de Geneviève COMONT, responsable FN de la 1ère circonscription, Olivier MONTEIL a rappelé les raisons qui motivent la venue du FN auprès des agriculteurs: l’agriculture française est d’abord une part de notre identité, qui a façonné les paysages de la France depuis des siècles, son art de vivre et sa réputation culinaire; l’agriculture française subit aussi et surtout une crise sans précédent depuis plusieurs décennies, livrée sans protection à une mondialisation dérégulée qui tue la production et les emplois français; face à cette crise majeure, les politiciens LR ou PS n’ont jamais pu apporter le moindre début de solution…puisqu’ils participent eux-même activement à l’euro-mondialisme de l’Union Européenne.

Le responsable FN bigourdan a rappelé que le modèle agricole proposé par l’UE est celui des fermes de 1000 vaches, une agriculture industrielle mondialisée et standardisée, qui anéantit les exploitations traditionnelles de type familial. Or, si certains produits peuvent être standardisés, le modèle que nous voulons pour notre pays reste bel et bien celui de l’agriculture traditionnelle et familiale, modèle à taille humaine, gage de qualité et de respect des normes sanitaires autant que du maintien au pays des agriculteurs. C’est la proposition numéro 126 du programme de Marine Le Pen…

Olivier MONTEIL a dénoncé l’imposture de ceux qui attisent les peurs contre un retour à la souveraineté de la France en matière de Politique Agricole, et l’ignorance de cux qui les suivent: non, la suppression de la PAC (politique agricole commune de l’UE) ne nuira pas aux agriculteurs et ne coûtera rien, bien au contraire!

En effet, chaque année la France contribue à hauteur de 23 milliards d’euros  au budget de l’Union Européenne, tandis que l’UE ne redistribue à la France que 14 milliards d’euros de subventions (dont 9 pour la PAC), soit un déficit de…9 milliards d’euros chaque année. Et parmi les versements reçus de l’UE, la PAC n’est même pas versée entièrement chaque année (70% versés seulement en 2016). Au contraire, la gestion par l’Etat français des subventions aux agriculteurs permettrait non seulement de leur verser directement les 9 milliards de la PAC, sans les obstacles administratifs et bureaucratiques démentiels de la PAC actuelle, sans l’intermédiaire nocif et inutile de l’UE, mais également de redistribuer en plus les 9 milliards d’euros que nous perdons chaque année en contribuant au budget de l’UE.

C’est d’ailleurs ce qu’avait rappelé Marine Le Pen, en visite le 09 mars auprès des agriculteurs gersois et notamment des aviculteurs victimes des directives européennes et de la folle politique du gouvernement socialo-gauchiste qui les a ruinés dans le traitement calamiteux de la grippe aviaire. Les « canards » ont bien raison d’être « en colère »!

Retrouver la maîtrise de notre politique agricole, se départir de la bureaucratie bruxelloise, réguler les prix des produits franchissant nos frontières et pratiquer le patriotisme économique, faciliter l’installation des jeunes Agriculteurs par la défiscalisation, notamment foncière, lutter contre les excès de la grande distribution et permettre aux Agriculteurs de vivre décemment du fruit de leur travail, voilà tout le sens des propos échangés par la délégation frontiste lors de sa visite avec les éleveurs, les producteurs ou les représentants syndicaux de ce monde agricole que nous refusons de voir mourir.

Comme il se doit dans un Salon de l’Agriculture, la délégation du FN 65 a consacré aussi une grand et beau moment gaulois de convivialité en déjeunant en grande tablée dans les stands des Agriculteurs, avant de tracter, hors de l’enceinte de Tarbes-Expo, un bon millier de tracts pour Marine Présidente.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s