Communiqué FN 65 du 15 juillet 2017: les armées ne sont pas une variable d’ajustement budgétaire!

om-fn65-e

Communiqué de presse d’Olivier MONTEIL

Conseiller Régional d’Occitanie

Secrétaire départemental du Front National des Hautes-Pyrénées

La volonté exprimée par le ministre DARMANIN de réduire de 850 millions d’euros le budget 2017 de la Défense a suscité une légitime réprobation du monde militaire, au premier rang duquel le chef d’état-major des Armées, le général d’armée Pierre de VILLIERS.

Or le budget de la Défense était déjà limité à 32,6 milliards d’euros en 2017, alors qu’il faudrait le porter à 50 milliards d’euros hors pensions pour permettre à nos armées de seulement pouvoir se maintenir en état. Alors que le CEMA a fait le constat, devant les parlementaires de la Commission de la Défense à l’Assemblée nationale qui le consultaient, de l’impossibilité de remplir les missions des armées sans les moyens financiers nécessaires pour les remplir, le chef de l’Etat n’a rien trouvé de mieux que de le désavouer et de l’humilier publiquement la veille même du 14 juillet, fête nationale.

Un an après l’ignoble massacre islamiste de Nice qui a fait 86 tués, la menace terroriste ne cesse de se faire plus forte en France, cible privilégiée de l’islam radical qui en fait une terre de conquête. Désarmer nos forces militaires, alors même qu’elles sont déjà dans une situation d’effectifs et de moyens extrêmement critique, relève d’une grave irresponsabilité au regard de la sécurité des Français. La gabegie éhontée de la candidature olympique de Paris 2024 dans laquelle s’est lancé le gouvernement MACRON alors qu’il réduit drastiquement le budget de la Défense est très révélatrice. Cela démontre son incompétence à évaluer les priorités et son ignorance flagrante des enjeux stratégiques et des exigences des missions dévolues à nos armées. 

 

Pleinement solidaire de nos amis militaires qui payent de leur sang leur engagement pour assurer la sécurité des Français, pensant notamment aux militaires et Gendarmes de notre département, le Front National des Hautes-Pyrénées apporte son soutien inconditionnel au général d’armée Pierre de VILLIERS, officier bien plus soucieux de la protection de la France que les incompétents qui prennent la Défense pour une vulgaire variable d’ajustement budgétaire.

Lt-Colonel (ER) Olivier MONTEIL Chevalier de la Légion d’honneur, croix de la Valeur Militaire, Croix du Combattant

Communiqué FN 65 du 16 juin 2017: l’avenir est à l’union patriote à droite!

om-fn65-eCommuniqué de presse d’Olivier MONTEIL

Conseiller Régional d’Occitanie

Secrétaire départemental du Front National des Hautes-Pyrénées

Un constat s’impose : au niveau national au 1er tour des législatives 2017, le PS-PRG a perdu 75% de ses voix de 2012 au profit des candidats de M. MACRON. Pour le PS-PRG, la page est donc tournée et pour longtemps, comme l’illustre parfaitement notre département l’échec de ses candidats.

A Droite, les LR-UDI ont perdu 60% de leurs voix des législatives de 2012, ce qui n’est guère mieux. Dans les faits, seul le Front National résiste à la MACRON-mania puisqu’il conserve quasiment ses scores de 2012 (3% de perte seulement).

Au niveau du département des Hautes-Pyrénées, on observe le même scénario, considérablement aggravé par la collusion d’une grande partie de la droite avec le camp MACRON : par obscur calcul politicien en vue d’évincer M. GLAVANY, les LR-UDI n’ont en effet pas cru bon d’opposer un candidat à celui de M. MACRON dans la 1ère circonscription.

Résultat : la proximité de l’UDI et d’une partie des LR bigourdans avec le camp MACRON est donc bien une réalité…qui laisse surtout une grande majorité des électeurs LR orphelins…

Il est temps désormais d’ouvrir une nouvelle page politique : face à l’euro-mondialisme servile et au dangereux multiculturalisme d’un MACRON au pouvoir absolu, les Français patriotes peuvent et doivent unir leurs forces.

Nos amis de Debout La France ont déjà franchi le pas en soutenant Marine LE PEN à la Présidentielle et, désormais à nos côtés, ils participeront avec le Front National à la construction de l’opposition patriote au camp MACRON.

Mais ils ne seront pas les seuls : outre nos amis villéristes, les électeurs LR, lâchés par leurs représentants opportunistes ralliés à l’ex-ministre de HOLLANDE, ne peuvent désormais se reconnaitre que dans ou avec le Front National pour construire une véritable opposition patriote, attachée aux valeurs qui ont fait la France, attachée à la défense de la Famille et à la sécurité de nos concitoyens, à la lutte contre l’immigration et l’islam radical, pour l’indépendance de Notre nation.

Déjà, on a déjà pu constater qu’en l’absence de candidats LR-UDI au 1er tour des législatives sur la 1ère circonscription, nombre d’entre eux avaient porté leur voix sur le FN, notamment à Tarbes. Ce mouvement naturel pour la défense de la France a vocation à s’amplifier.

Incontestablement, l’avenir est à l’union à droite de tous les patriotes de bonne volonté.

Communiqué FN 65/1° Circo du 12 juin 2017: Législatives, un taux d’absention historique

genevieve-comont-fbCommuniqué de presse de Geneviève COMONT

Secrétaire de la 1ère Circonscription du Front National des Hautes-Pyrénées

Secrétaire FN du canton Moyen-Adour

Le premier tour des élections législatives, le 11 juin 2017 a permis à Monsieur Macron d’enregistrer un score historique et lui donne une majorité écrasante. Cela lui donnera l’opportunité d’appliquer sa politique ultra-libérale, douloureuse pour tous les Français. Le taux d’abstention restera comme l’élément majeur (près de 50%) et révèle, à quel point, notre démocratie est malade d’une idéologie bien-pensante, empreinte d’une hypocrisie absolue. Les Hautes-Pyrénées n’échappent pas à la règle. La victoire annoncée de monsieur Sempastous est présentée comme une performance même si sa légitimité est bien relative.

Représentante du Front National, je veux remercier les 4885 électeurs qui se sont portés sur ma candidature dans la 1ère circonscription: 10,84%

Au vu des résultats enregistrés le 10 juin 2012, 3845 voix (7,32%), je considère que la progression du FN est constante; elle continue envers et contre tout! Un grand merci aussi à tous les militants qui ont participé à cette campagne. Leur engagement, leur amour de la France, leur désir de défendre les valeurs et le mode de vie occidental est louable et digne d’admiration. Le patriotisme reste un devoir car la conquête de la liberté suppose toujours des sacrifices. N’oublions jamais que des millions de jeunes soldats ont donné leur vie pour elle et continuent de le faire. Nous apportons notre soutien indéfectible à tous ceux qui concourent à la sécurité de tous.

Restons unis et fiers de ce que nous sommes. Pour nos enfants, nos petits-enfants!

VIVE LA FRANCE!

Communiqué FN 65 du 12 juin 2017: Législatives 65: Face à MACRON, LR-UDI et PS-PRG s’écroulent et le FN tient bon!

om-fn65-e

Communiqué de presse d’Olivier MONTEIL

Conseiller Régional d’Occitanie

Secrétaire départemental du Front National des Hautes-Pyrénées

Le 1er tour de ces législatives 2017 aura été marqué bien sûr par l’amplification mécanique de la victoire de M. MACRON aux Présidentielles. Mais cette apparente omnipotence n’est qu’illusion : les candidats LREM n’ont rassemblé que 6,3 millions de Français…sur 47 millions d’électeurs inscrits. La confiance du peuple envers MACRON n’est donc qu’apparente puisque plus de la moitié des Français se sont abstenus. La légitimité de la future assemblée en sera d’emblée largement affaiblie.

En Hautes-Pyrénées aussi, l’abstention a atteint un record (49% !). Le plus frappant n’est donc pas le vote en faveur des candidats macronistes, logiquement attendu après la Présidentielle, et qui a écrasé le choix démocratique.

Le plus frappant, c’est de constater l’effondrement colossal de la Gauche PS-PRG et surtout de la « Droite » LR-UDI et dans notre département, alors même que le Front National non seulement tient bon sur ses positions de 2012 et progresse même de 500 voix! Qu’on en juge donc:

– En 2012, la coalition PS-PRG (DUBIE + GLAVANY) totalisait 47 811 voix et 45% des suffrages au 1er tour…elle a fait hier 14 198 voix et 15,6% (DUBIE + GLAVANY) des suffrages. Trois fois moins !

– En 2012, la coalition LR-UDI (ARTIGANAVE + TREMEGES) totalisait 27 596 voix et faisait 26% des suffrages au 1er tour…elle a fait hier 6 523 voix et 7,1% (MENET) des suffrages, n’ayant même pas pris la peine de présenter un candidat face à MACRON dans la 1ère circonscription (Suite désistement pro-MACRON de CRASPAY, UDI). La chute est véritablement colossale…

Face à cela, les candidats du Front National ont obtenu ce 11 juin 9 991 voix et 11% des suffrages, contre 9 504 voix et 9,2% des suffrages en 2012, soit une progression de 2% et de près de 500 voix, en dépit d’une plus forte abstention !

Si l’on peut regretter cette énorme abstention, notamment chez nos électeurs qui pensaient l’élection déjà jouée, nous privant d’une possible présence au second tour, force est de constater que non seulement le Front National est le seul à résister, mais que son potentiel est très fort en Hautes-Pyrénées.

L’avenir sombre que nous promet M. MACRON et sa politique laxiste en matière de sécurité et d’immigration, et ultra-mondialiste en matière économique, ciblant les classes moyennes et populaires et les retraités, le prouvera très rapidement…

Dans ce contexte, je remercie très chaleureusement nos militants pour le travail accompli, ainsi que ceux de nos électeurs qui se sont déplacés et qui accordé 10,84% des voix à Geneviève COMONT sur la 1ère circonscription et 11,1% des voix à ma candidature sur la 2ème circonscription.

Plus que jamais, le combat pour l’avenir de nos enfants continue !